global governance institutions examples

One of the co-editors here for example has produced an excellent reader which compliments this volume well: Rorden Wilkinson (ed. Pour Pierre Calame, les « acteurs non étatiques ont toujours joué un rôle essentiel dans les régulations mondiales mais leur rôle est appelé à croître de façon considérable en ce début du XXIe siècle. � L'intérêt croissant en Asie pour la gouvernance mondiale s'ouvre un chemin parmi les discours officiels et médiatiques dominés par les visions nationalistes des États. Concernant les institutions internationales, le site web d'Obama prône une reforme de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, quoique sans donner des détails. Elle instaure enfin, en plus des trois pouvoirs traditionnels, un quatrième pouvoir appelé Conseil de participation citoyenne et de maîtrise sociale constitué d'anciens organismes de contrôle constitutionnels et de mouvements sociaux, qui doivent juger le caractère constitutionnel ou non des politiques publiques. Pour ce qui concerne la science, « la recherche se plie de plus en plus aux exigences des marchés financiers : marchandisation des savoirs et des connaissances, flexibilisation et précarisation de son personnel, contrats d'objectifs et rentabilité au service des intérêts privés, soumission à la compétitivité et à la concurrence. A contrario, l’homogénéisation politique de la planète, grâce à l’avènement de la démocratie dite libérale, qui se conjugue sous de multiples formes, semblerait faciliter la mise en place d’un système de gouvernance mondiale qui dépasse le laissez-faire du marché et la paix démocratique élaborée au départ par Emmanuel Kant, et qui constitue une sorte de laissez-faire géopolitique. Najam, Adil, Mihaela Papa et Nadaa Taiyab. Perçus souvent plus comme un problème à résoudre que comme un peuple ou une région ayant son mot à dire dans la politique internationale, les Africains et l'Afrique peuvent inspirer et participer à la construction de la gouvernance mondiale, à partir entre autres de leur tradition philosophique de solidarité communautaire et sociale. Ainsi, en ce qui concerne ces dernières, « un décalage s’est creusé entre la nature des problèmes à traiter et l’architecture institutionnelle : celle-ci ne reflète pas la hiérarchie des problèmes d’aujourd’hui. Ce sont des sommes colossales dont seulement une partie serait suffisante pour régler, une fois par toutes, le problème des besoins fondamentaux des populations de la planète et contribuer à diminuer énormément les causes qui portent aux guerres et au terrorisme. 0 0000000730 00000 n En ce qui concerne le rôle à jouer par les institutions internationales dans la résolution des conflits armés, de petites unités internationales de déploiement rapide peuvent intervenir dans la région concernée avec un mandat exclusif émis par un système des Nations unies refondé et démocratique, ou par défaut par des autorités régionales compétentes comme l'Union européenne. Les carences en matière de moralité, de fondements légaux, d’approvisionnement matériel, de reconnaissance démocratique et de dirigeants charismatiques ont creusé un déficit de légitimité dans les régimes existants[54] ». La nouvelle constitution fonde l'État de droit sur les DESCE (Droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux) et transforme le modèle juridique de l’État social de droit vers une « Constitution du bien-être garanti » (Constitución del bienestar garantizado) inspirée de l’idéologie communautaire ancestrale du « bien vivre » des anciens Quechuas ainsi que de l’idéologie du socialisme du XXIe siècle. Le Forum parlementaire mondial, qui réunit librement des parlementaires de tous les États et qui a lieu tous les ans en parallèle au Forum social mondial, a élaboré dans sa sixième rencontre à Caracas en 2006 une déclaration qui contient un ensemble de propositions[49]. paix, défense, géostratégie, relations diplomatiques, relations commerciales...) mais au fur et à mesure que la mondialisation se renforce et le nombre d'interdépendances augmente, l'échelle mondiale devient protagoniste indispensable pour un nombre plus vaste de sujets. ), "Gouvernance environnementale et gestion de la planète", Tubiana, L. et B. Martimort-Asso, "Gouvernance internationale de l'environnement : les prochaines étapes", Institut du développement durable et des relations internationales, Bachelet, Jean-René, "Une éthique militaire pour un monde meilleur", Forum pour une Nouvelle Gouvernance Mondiale, Présentation de l'atelier de la Fondation Sciences citoyennes au Forum social mondial, Ciccolella, André ; "Le public doit exercer un contrôle éthique sur la science". ». Quelques années plus tard, le terme de « Good governance » (« bonne gouvernance ») a commencé à être employé par les institutions financières internationales comme le FMI pour définir les critères d’une bonne administration publique dans les pays souffrant d’une forte dette extérieure et donc que ces institutions ont soumis à des programmes dit d’« ajustement structurel »[1]. He concluded by reiterating his vision of a United Nations with the means to serve as a central forum within which such issues can be addressed. Le terme utilisé était celui d’interdépendance pour définir la gestion des relations entre États. Par conséquent, il faut mettre en place de forts systèmes de solidarité et de redistribution. Un nombre rapidement croissant de mouvements et d’organisations porte le débat au niveau international ou mondial. Au contraire, il continuera à incarner le destin collectif des peuples, il restera certainement le niveau principal de construction de la cohésion sociale, de fourniture des services publics, de l’exercice du droit et de la justice, de la redistribution et de la solidarité. ». � Democratic governance of international financial institutions in a time of financial crisis. La liberté de penser des acteurs non étatiques leur confère la possibilité d'élaborer une réelle pensée alternative dans les domaines de la gouvernance mondiale, mais il semble qu'ils aient peu ou pas profité encore de cette chance. Il n’est au total possible ni de se représenter l’économie mondiale comme une entité en voie d’homogénéisation rapide, ni de s’en tenir à une représentation traditionnelle calquant, dans l’ordre économique, les principes du, la signification de la souveraineté citoyenne dans les différents systèmes de gouvernement et le rôle des citoyens comme protagonistes politiques : il faut repenser le sens de la représentation et la, Renforcement du traité de non-prolifération nucléaire, Vers la dénucléarisation planétaire en plusieurs étapes y compris une coopération renforcée avec la Russie pour une réduction importante des stocks d’armements nucléaires des deux pays, Modification de la culture du secret : mise en place d’un Centre national de déclassification pour assurer une déclassification efficace, sure, mais aussi régulière, avec un bon rapport de rentabilité, Augmentation des fonds mondiaux pour combattre le Sida, la tuberculose et le paludisme. Sous un tel système, la dette écrasante des pays du Tiers-monde, et les politiques d’ajustement structurel dévastatrices appliquées par la Banque mondiale et le FMI auraient été impensables, bien que le système n’eût pas aboli le capitalisme[14] ». Pierre Calame propose les objectifs suivants : L'ONU est-elle capable d'assumer la lourde charge de gérer les gros problèmes de la planète ? En résulte un nouveau modèle de représentation et de gestion de l’interdépendance, qui tend à s’appliquer à un nombre croissant de domaines. Il s'agit de réussir une réelle articulation des compétences et un fonctionnement interactif entre tous ces niveaux, du local au mondial. startxref La société civile a bien compris ce besoin et travaille depuis de nombreuses années pour faire entendre la voix citoyenne, notamment par le biais du Forum social mondial, qui se tient annuellement depuis janvier 2001. C'est en ce sens que, faute d'une forme d'organisation politique de la communauté mondiale cohérente, responsable, efficace et légitime, la logique marchande domine les relations internationales et donne lieu à une gouvernance mondiale anarchique, irresponsable, inefficace du point de vue de la satisfaction des besoins sociaux et par conséquent illégitime du point de vue politique. Pour mieux comprendre et développer le rôle des acteurs non étatiques il faut l’analyser à la lumière des principes généraux de gouvernance (...)[51]. 0000003852 00000 n Dans ce document, destiné à l'opinion publique générale, sont formulés les objectifs, les tâches, les conditions d'adhésion et la mise en œuvre d'une coopération militaire renforcée au niveau européen. Jusqu’au début des années quatre-vingt-dix, la question de la gouvernance mondiale n’était pas posée. ». C’est ainsi que « les partis politiques, et/ou les groupements citoyens, et/ou les peuples indigènes, pourront soumettre des candidats directement aux postes de président, vice-président, sénateurs, députés, membres de l'Assemblée constituante, conseillers, maires, agents municipaux.

Essential Oils Recipes For Black Hair Growth, Short Debate Quotes, Drang Baroque Destiny Db, Potassium Phosphate Buffer Preparation Calculation, Acts 14 Kjv, Organic Japanese Green Tea, Walmart Bakery Sandwich Cookies, Tempur-pedic React Firm King Mattress, Mini Saucepans For Serving, Drink Kombucha Instead Of Wine,